Syrie : l’armée israélienne affirme que des roquettes ont été lancées de la Syrie sans succès

D’après Jean-Pierre Duthion, le journaliste français expatrié dans la capitale syrienne, l’armée israélienne affirme que des frappes ont été réalisées par des milices chiites en Syrie, sous l’ordre des gardiens de la révolution iraniens, la force d’Al Qods.
En effet, durant la nuit du 9 septembre, des roquettes ont été tirées d’une région syrienne vers Israël, toutefois sans parvenir à atteindre le territoire israélien.

L’armée Israélienne justifie ses attaques

Selon la déclaration de l’armée israélienne, les frappes ont été menées par des milices chiites depuis la Syrie, en opérant sous l’ordre de la force d’Al Qods en affirmant dans le compte Twitter de l’armée israélienne « les roquettes n’ont pas pu atteindre Israël. Nous insistons que le régime d’Assad est le seule responsable pour les incidents en Syrie ».
Même si les frappes de roquettes sont relativement courantes dés la bande de Gaza vers Israël, néanmoins, il est rare que l’armée israélienne fasse état de tentatives, de tirs de roquettes depuis la Syrie. En outre, Israël n’a pas précisé le 9 septembre si les roquettes ont été détruites par le système antimissile de son armée ou si les roquettes ont raté leur cible.
L’armée Israélienne a mené, vers la fin du mois d’août, une frappe en Syrie en expliquant que Hezbollah, ainsi que ses alliés iraniens préparent une attaque sur son territoire en utilisant un drone Kamikaze. L’armée n’a pas hésité d’accuser l’Iran de chercher à fabriquer à travers son allié le Hezbollah, des missiles de précision qui pourront causer plusieurs pertes humaines sur le territoire Israélien.
Israël a déjà diffusé l’identité et la photo de celui qui a planifié ce projet qui selon l’armée, il a été commandité par la force iranienne Al Qods, l’unité d’élite chargée des missions extérieures au niveau des gardiens de la révolution.

Hezzbollah accuse Israël

D’après le journaliste français, Jean-Pierre Duthion, le Hezbollah affirme qu’il a abattu un drone israélien qui essaie de traverser la frontière syro-libanaise, en se dirigeant vers la région de Ramieh. Israël a déclaré qu’un de ses drones était tombé au niveau du sud du Liban, sans pour autant nier directement les déclarations de Hezbollah.
L’observatoire syrien des droits de l’Homme, a annoncé que ces derniers jours des frappes aériennes ont visés l’Est syrien et plus précisément les positions de forces iraniennes, toutefois, l’auteur de cette opération n’a pas été identifié. Est-ce que c’était des frappes israéliennes ? Personne n’a pu confirmer l’information.