Que dit le Coran sur la place de la femme en Islam ?

Le rôle accordé à la femme en Islam et dans le Coran est un sujet qui provoque de nos jours plusieurs débats.
Même-si dans le livre saint, on trouve toute une sourate qui est consacré aux femmes (la 4e sourate, sourate An Nisa appelée sourate les femmes), on retrouve aussi plusieurs versets qui évoque les Hommes sans préciser le genre. En outre, d’autres versets dont Allah ne fait pas la distinction entre les hommes et les femmes, ils sont tous deux égaux, comme le verset 35 de la sourate Al Ahzab
« Les Musulmans et Musulmanes, croyants et croyantes, obéissants et obéissantes, loyaux et loyales, endurants et endurantes, craignants et craignantes, donneurs et donneuses d’aumône, jeûnants et jeûnantes, gardiens de leur chasteté et gardiennes, invocateurs souvent d’Allah et invocatrices: Allah a préparé pour eux un pardon et une énorme récompense. »

La femme dans le Coran

Selon le livre saint en Islam, Eve n’a jamais été la responsable du péché originel, c’était Satan la cause de tous les maux, selon la sourate Al Baqara (verset 36) « Peu de temps après, Satan les fit glisser de là et les fit sortir du lieu où ils étaient. Et Nous dîmes : « Descendez (du Paradis); ennemis les uns des autres. Et pour vous il y aura une demeure sur la terre, et un usufruit pour un temps. »
C’est vrai que dans certains versets vous pouvez remarquer que le livre saint, peut communiquer une vision d’inégalité entre les hommes et les femmes. En effet, considérée comme responsable de sa maison, la femme se limite à être la conseillère de son époux. Elle doit être obéissante comme c’est bien préciser dans sourate An Nisa verset 34, « Celles de qui vous craignez l’insoumission, faite-leur la morale, désertez leur couche, corrigez-les. Mais une fois ramenées à l’obéissance, ne leur cherchez pas prétexte .»

Les femmes d’aujourd’hui

Mais ces comportements de la société patriarcale, on les retrouve aussi dans d’autres traditions Abrahamiques, comme la Bible. En effet, il faut faire la liaison entre ses versets et le contexte historique de sa révélation afin de ne pas avoir d’interprétations erronées.
Comme le verset 11 de la sourate An Nisa qui stipule qu’un fils doit hériter le double d’une fille, or dans la société pré-islamique la femme n’avait pas le droit d’hériter, donc ce verset apporte une grande révolution pour les femmes de l’époque.

Toutefois, ces dernières années, nous avons remarqué un mouvement féministe islamique qui revendique la modification dans le rapport des hommes et des femmes dans la société. En effet, les musulmanes annoncent la rupture avec ses pratiques misogynes qui sont justifiées par des textes coraniques.
Les femmes ont toujours fait partie de l’entité active de la société musulmane, à commencer par Aicha, l’épouse du Message d’Allah qui après la mort du Prophète, presque tous les compagnons venaient afin de la consulter pour des décisions de juriprudence islamique. En effet, le Prophète les a invités d’apprendre la moitié de la religion islamique auprès de son épouse Aicha.