Placement : quelles méthodes choisir pour augmenter son capital ?

Durant le cycle de vie d’une entreprise, son capital évolue et se développe. Ce développement nécessite nécessairement l’intégration de nouveaux capitaux. Cela peut se faire par l’injection de nouvelles actions acquises par des actionnaires déjà présents, ce qui ne modifiera pas la structure du capital social. Ou grâce à la création de nouvelles actions acquises par de nouveaux actionnaires, ce qui permettra de changer la structure de l’entreprise.
Selon la société de gestion spécialisée dans l’investissement des PME, A Plus Finance, l’injection de nouveaux capitaux peut aussi se faire via l’apport en nature comme des machines, un brevet, ou aussi la transformation des créances. Il est aussi possible d’avoir recours à une commissaire aux apports.

L’augmentation de capital à travers les actionnaires de l’entreprise

Dans ce cas, la société émet de nouvelles actions afin que les actionnaires présents dans le capital l’acquièrent. Cette méthode d’injection dans le capital permet aux actionnaires de ne pas changer la structure de leur capital social, puisque les actionnaires déjà présents peuvent acheter de nouvelles actions en plus de ce qu’ils en détiennent déjà.
Ce type d’intégration de capital convient aux sociétés ayant des structures familiales et espèrent pouvoir gérer le total du pouvoir.

Augmentation du capital à travers de nouveaux actionnaires

Une société en plein développement peut augmenter son capital en ayant recours à de nouveaux actionnaires. Par conséquent, la société émet de nouvelles actions. Ces dernières sont alors acquises par de nouveaux actionnaires. La répartition du capital entre les différents actionnaires sera alors modifiée. En effet, selon le professionnel des investissements au sein de A Plus Finance, la société de gestion indépendante, un actionnaire qui est initialement majoritaire peut ne plus l’être à l’issue de la nouvelle augmentation de capital.
Il ne faut pas oublier de faire vos calculs si vous souhaitez garder le contrôle de votre entreprise.

L’augmentation de capital grâce à l’apport en nature

Une troisième alternative qu’une société pourrait avoir recours dans le cadre d’une augmentation de capital est l’apport en nature. Cette méthode se fonde sur l’apport de nouvelle machine ou d’un brevet qui sera intégré dans le patrimoine de la société.
La valeur des éléments apportés est intégrée au capital de la société. Toutefois, si le montant dépasse la moitié du capital ou 7 500 euros, il faudra avoir recours à un commissaire aux apports.