Investir dans des entreprises : guide pratique

Réaliser un placement dans des PME en direct ou par l’intermédiaire des fonds participatifs comme les FIP et FCPI, permet à l’investisseur de profiter d’une réduction de l’impôt sur le revenu. Dans cet article, et grâce à l’intervention de Niels Court Payen, le président et co-fondateur de la société de gestion indépendante A Plus Finance, vous saurez pourquoi et comment investir dans les PME en France.

Pourquoi investir dans des entreprises françaises ?

Ce type de placement offre des avantages fiscaux quelle que soit la formule que l’investisseur a choisi : le placement direct dans le capital de la PME ou le placement à travers des produits comme les fonds d’investissement de proximité ou les fonds commun de placement dans l’innovation.
Investir dans des entreprises permet à l’investisseur d’alléger le montant de son impôt sur le revenu. En effet, le placement dans une TPE âgée de moins de 5 ans permet de réduire l’impôt de l’investisseur de 18 % du montant investi. Il est important de mentionner que la limite d’investissement est de 50 000 euros pour une personne célibataire et elle est de 100 000 euros pour le couple.
Selon le responsable des investissements chez la société de gestion A Plus Finance, investir dans des parts de FIP et de FCPI permettait la réduction des impôts jusqu’à 50 % du montant investi. Toutefois, avec la suppression de l’ISF, cette réduction n’est plus d’actualité.

Différentes façons d’investir dans les entreprises

Il existe différentes possibilités pour investir dans des PME et par conséquent de profiter des avantages fiscaux. En effet, l’investisseur peut investir dans des fonds spécialisés qui sont soutenus par des entreprises régionales ou des PME innovantes. En outre, il peut investir directement en souscrivant dans le capital d’une PME soit afin d’apporter une augmentation de capital soit au moment de la constitution de la société.
Il est important de rappeler que ces deux types d’investissements se sont des placements sur le long terme qui présentent des risques assez élevés. C’est pour cette raison que ce type de placement est plutôt apprécié par les personnes qui souhaitent payer moins d’impôt.
Si l’investisseur veut opter pour un investissement direct dans le capital d’une entreprise, il doit obligatoirement respecter un certain nombre de critères comme vérifier que la PME est bien éligible à l’avantage fiscal, vérifier l’état financier de la société au niveau des derniers exercices, mais aussi vérifier l’existence de frais qui pourraient réduire la rentabilité du placement.