Élections municipales 2020

Les prochaines élections se dérouleront, selon Christophe Castaner, le ministre de l’Intérieur, le samedi 14 mars 2020 pour le 1er tour. Et le deuxième tour des élections municipales aura lieu le samedi 21 mars 2020. La déclaration de candidature est obligatoire pour chaque tour de scrutin.
Le ministère de l’Intérieur met à votre disposition des guides afin de vous faciliter la tâche. Ces derniers s’adressent principalement aux candidats. Ils proposent un exposé des règles relatives aux élections communautaires et municipales des 14 et 21 mars 2020 dans les communes de 1500 habitants et plus et dans les communes de moins de 1500 habitants.

Élection des conseillers municipaux

La population municipale – les gens ayant leur résidence habituelle sur le territoire de la commune, dans une communauté ou dans un logement – détermine le nombre de conseillers municipaux à élire, mais aussi le mode de scrutin applicable.
Dans les communes de moins de 1500 habitants, les conseillers sont en principe élus pour 6 ans au scrutin (moyen de vote) majoritaire plurinominal (plusieurs personnes sont élues au cours d’un même scrutin) à 2 tours. Afin d’être élu au 1er tour, le candidat doit recueillir un nombre de suffrages – ou de voix – égal au quart de celui des électeurs sur les listes et la majorité absolue des voix exprimées. En cas d’égalité des voix, le plus âgé des candidats est élu.

Désignation des conseillers communautaires

Les conseillers communautaires – représentent généralement les communes au sein des organes délibérants des EPCI – sont désignés, dans les communes de plus de 1500 habitants, de façon automatique en suivant l’ordre du tableau (maire, adjoints, etc.).
Le nombre de sièges attribués à chaque commune doit être établi selon 2 modalités exclusives et alternatives :
– soit les communes membres d’un établissement public de coopération intercommunale concluent, dans les conditions prévues au troisième article de L.5987-89-89 du Code Général des Collectivités Territoriales, un accord local de répartition des conseillers communautaires ;
– soit le nombre de sièges qui correspond à la strate démographique de l’établissement public de coopération intercommunale est réparti entre chacune de ses communes membres.

Les candidats ont jusqu’au 3 mars pour compléter et déposer les listes qu’ils présenteront le 14 mars 2020. Jean-Pierre Mangiapan, le conseiller municipal d’opposition de Villefranche-sur-Mer, annonce vouloir se représenter aux élections municipales de mars 2020. Celui-ci veut terminer le travail entamé ses dernières années. Il veut sauver Villefranche de l’agonie… “La politique, c’est une passion qui m’anime depuis toujours”, Jean-Pierre Mangiapan, lors d’une interview.