Coronavirus : Pessah, Ramadan, Pâques… Les fêtes religieuses d’avril devront se faire ‘sans rassemblement’, prévient Macron

Emmanuel Macron, le président de la République française, a tenu ce mardi matin une réunion téléphonique avec les représentants (ou les portes paroles) des associations laïques, des principaux cultes (juif, musulman, protestant, catholique, etc.) et de francs- maçons. Il leur avait demandé de ‘se préparer à commémorer ces événements religieux’ sans rassemblement.

Toutes les grandes fêtes religieuses – Pâques,Ramadan, Pessah, etc. – arrivent au mois d’avril. Emmanuel Macron a eu un langage de vérité : Au vu de la situation actuelle, les traditionnelles fêtes religieuses ne peuvent pas s’organiser (s’arranger) comme cela se fait couramment”.

La réunion devrait se renouveler dans une vingtaine de jours. Macron a demandé au ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, de lui faire une proposition rapide en ce sens. Depuis le début du confinement, les cultes protestants, messes catholiques et autres rassemblements religieux sont strictement interdits.

Ramadan 2020 : quand débutera-t-il cette année ?
Chaque année, les près de deux milliards de musulmans à travers le monde anticipent l’observation du nouveau croissant de lune marquant le 1er jour officiel du mois de Ramadan 2020. C’est le mois le plus sacré de la culture musulmane puisqu’il s’agit du mois durant lequel le Coran – le Texte sacré de l’Islam – a été révélé à Muhammad, le Messager de Dieu. Il est le 9e mois du calendrier hégirien. “Le mois de Ramadan est celui pendant lequel le Coran – le Livre Saint – a été révélé comme guide pour l’humanité, avec des preuves claires sur le Critère et la direction”, verset 186, sourate 2 (Al Baqara).
Le jeûne du mois de Ramadan constitue l’un des 5 piliers de l’Islam – devoirs que tout musulman doit appliquer – avec la prière (Al Salat), l’aumône légale (Al Zakat), Le pèlerinage à La Mecque (Al Hajj) et la profession de foi (Al Shahada).
Ces cinq piliers de l’Islam (cinq obligations fondamentales) constituent le fondement du monde de vie islamique. Le jeûne est alors obligatoire pendant cette période pour les femmes comme pour les hommes à partir de la puberté. Certaines personnes, dans des cas bien précis (les malades, les personnes âgées, les femmes enceintes ou qui allaitent leurs bébés), peuvent être dispensées (ou exemptées) du mois de jeûne. Le mois de Ramadan ne se caractérise pas seulement par le jeûne : cette période est celle de la douceur, de la charité, de la bonté et de l'abstinence. Il est le mois de la générosité, le mois du partage et le mois du don. Le Prophète Muhammad a dit : “La meilleure charité est celle accomplie pendant Ramadan 2020”.