Comment éviter les risques financiers ?

Financement des start-ups : pour une fiscalité plus incitative !

Les incitations fiscales jouent un rôle primordial dans le développement et la constitution de l’industrie du venture capital (capital risque). La réussite d’une levée de fonds des GPs est déterminée par plusieurs variables. D’abord, par le niveau d’expertise présumé des équipes de gestion (GPs), ensuite, par le rôle de la fiscalité, enfin, par la conjoncture du marché financier.
La relation positive entre propension à investir dans le venture capital et incitations fiscales est avérée. Ainsi, les réductions de taxes sur les plus-values ont tendance à augmenter la part des fonds alloués au capital risque.
Parallèlement, la demande de fonds augmente positivement avec l’augmentation des capitaux disponibles. Certaines études montrent qu’un système fiscal taxant lourdement les entreprises (notamment les start-ups) affecte négativement la création de sociétés.
D’autres travaux mettent l’accent sur la relation entre l’investissement dans le venture capital et les plus-values fiscales. En effet, Lerner (Professeur de banque d’investissement) et Gompers (Professeur d’administration des affaires et directeur de la recherche) ont ainsi pointé la corrélation entre la hausse des fonds collectés par le capital risque et la réduction des plus-values fiscales.
Cela s’explique par la recherche de haut rendement de la part des investisseurs (particuliers et institutionnels), la baisse des plus-values affectant directement le rendement de leur épargne. La réduction des plus-values fiscales conduit à un recours plus important aux produits de titres hybrides par les entreprises de venture capital au moment du montage financier pour augmenter le rendement de celui-ci.

Expertise des équipes de gestion

Généralement, les équipes GPs sont composées de membres du monde du conseil, principalement le conseil en stratégie et de professionnels du secteur financier (d’anciens banquiers d’affaires). D’ailleurs, certaines études font valoir que les équipes majoritairement composées d’anciens consultants génèrent une croissance organique supérieure à celle des équipes en provenance du monde de la finance. Ceci peut donc s’expliquer par le fait que la compréhension du business model importe davantage que le montage financier dans la sélection des opportunités d’investissements.
A Plus Finance, une société de gestion indépendante, dégage la meilleure rentabilité pour les souscripteurs de ses fonds. Pour chacun de ses métiers, elle a mis en place des équipes (des entrepreneurs et des financiers) de gestion dédiées, composées de professionnels de leur domaine. A Plus Finance (spécialisée dans la multigestion et le capital investissement) se singularise par la pérennité de son actionnariat et la stabilité de ses équipes (30 professionnels) depuis le début de son développement. Son savoir-faire repose sur l’expertise de ses équipes de gestion.