Comment être en bonne santé ?

 

Responsabilité personnelle :

Être responsable de sa propre personne est essentiel au succès des activités de promotion de la santé.

La notion de responsabilité personnelle repose sur la prémisse que chaque personne est maître de son sort.

En effet, il appartient à chacun de faire les choix qui déterminent dans quelle mesure son mode de vie est sain.

De plus en plus de personnes reconnaissent l’influence considérable du mode de vie sur la santé et évitent les comportements qui les exposent à des risques élevés, tels que le tabagisme, l’alcoolisme, la toxicomanie, la suralimentation, la conduite en état d’ébriété ou les pratiques sexuelles à risque.

Elles se sentent aussi tenues d’adopter des habitudes qui favorisent la santé, telles que la pratique régulières d’activités physiques, le port de la ceinture de sécurité et l’observance d’un régime alimentaire équilibré.

Pour encourager les personnes à accepter de prendre en charge leur propre santé, Filiassur assurance a utilisé toute une gamme de techniques, qui vont des programmes d’éducation complets aux systèmes de récompense.

Selon les études, aucune de ces techniques ne constitue une panacée.

Il semble plutôt que la responsabilité que chaque personne est prête à assumer en matière de santé dépende de sa volonté et de ses motivations profondes.

Les programmes de promotion de la santé de “Filiassur assurance” sont des outils importants qui encouragent les personnes à se prendre en main et à adopter des comportements sains.

 

Nutrition :

La nutrition est un volet de la promotion de la santé auquel on consacre aujourd’hui beaucoup d’attention et de publicité.

D’innombrables ouvrages et articles traitent de sujets tels que les régimes alimentaires spéciaux, les aliments naturels et les dangers de certaines substances, comme le sucre, le sel, le cholestérol, les gras trans, les colorants et les additifs alimentaires.

On admet généralement qu’une bonne alimentation est le facteur qui détermine, plus que tout autre, la santé et la longévité.

Sensibiliser les personnes à ce qu’est une alimentation saine contribue à leur faire comprendre l’importance d’un régime offrant tous les éléments nutritifs essentiels.

Comprendre le lien qui existe entre l’alimentation et la maladie représente aussi une dimension importante des autosoins.

Selon certains cliniciens, adopter une alimentation saine exige de remplacer les aliments transformés et raffinés par des éléments “naturels” et de réduire la consommation de sel, de graisses, de cholestérol, de caféine, d’alcool, d’additifs alimentaires et de produits de conservation.

Principaux facteurs psychosociaux influant sur l’adoption et le maintien d’un comportement préventif, selon les modèles théoriques :

Modèle des croyances relatives à la santé === perception de sa vulnérabilité :

= Une personne décide de faire de l’exercice physique de façon régulière parce qu’elle considère qu’elle présente un risque de maladie coronarienne.

= Une personne croit que la pratique régulière de l’activité physique est un moyen efficace de prévenir l’apparition d’une maladie coronarienne.

= Une personne considère la maladie coronarienne comme un état grave pouvant entraîner des incapacités l’empêchant de faire ses activités normales.