Emmanuel Macron, abandonné par le général Bertrand Soubelet

Le général a partagé haut et fort son point de vue sur les ralliements récents, dans une lettre qu’il a adressé au vainqueur de la primaire à la présidentielle 2017. Selon Mr. Soubelet, ces ralliements ne « ne correspondent pas à [sa] conception du changement ».

Le général qui a tourné le dos au mouvement « En marche ! », un mois après son ralliement avec Macron a déclaré qu’il soutient plutôt le poids de la société civile qui détient une expertise véritable dans les sujets relatif à la sécurité et à la défense.

« J’avais besoin de croire qu’une nouvelle façon de faire de la politique était en train de naître », peut-on lire sur la lettre qu’il a adressé au chef du mouvement « En marche ! ».

« Les ralliements successifs tous azimuts et symboliques à bien des égards, à commencer par ceux de l’actuel gouvernement, ne correspondent pas à ma conception du changement », il a indiqué.

Jean-Yves Le Drian, puis Manuel Valls 

Après son soutien à Macron, l’actuel ministre de la défense Jean Yves Le Drian, a déclaré qu’il n’apprécié pas la manière dont le général s’est tenu lors de son audition devant le parlement français. Et ce en dévoilant les incohérences et les errements politiques concernant l’approche pénale et judiciaire menée par le gouvernement.

De sa part, Manuel Valls partage la même frustration par rapport aux déclarations du « Général Courage » surtout qu’il a annoncé son soutien à la candidature de Macron à la présidentielle 2017.

Le général qui n’a pas mâché ses mots devant les députés, a reçu des remerciements pour son poste dans la gendarmerie. Le général cinq étoiles, a été donc nommé en tant que commandant de la gendarmerie d’outre-mer, bien avant son écartement en 2016. Cet écartement est probablement lié à la parution de l’essai de Soubelet intitulé « Tout ce qu’il ne faut pas dire ». Depuis, le général a été placé hors-cadre.

Suite à son ralliement à M. Macron, le « général courage » a posé sa candidature pour les élections législatives dans la 10ème circonscription des Hauts-de-Seine. Son aventure au sein du mouvement du Macron lui a permis également de développer certaines intimités avec l’entourage des macronistes. Vous trouverez ici beaucoup plus d’informations sur les présidentielles 2017, Résultat, sondage, dates et infos utiles.

 

 

 

 

Elior fait campagne sur le bon usage des réseaux sociaux

 

 

Dédié à la fois à ses personnels et au grand public est une innovation dans le monde de la gastronomie et le digital.

Très actif sur les réseaux sociaux et possédant des comptes attractifs réunissant un bon nombre d’internautes, le groupe de la restauration collective, Elior Group souhaitait mettre en place un site qui a pour but apprendre à ses adhérents les techniques du web et le langage des réseaux sociaux.

#WeAreSocializers, un nouveau site dédié à la maîtrise de la communication digitale

Aujourd’hui, sur son compte twitter, Elior Group a annoncé la bonne nouvelle à ses followers et à ses collaborateurs.

A quoi sert un compte twitter ?  Quoi faire de ses followers ? Comment attirer des abonnées ? Pourquoi retweeter une info ?  Qu’est-ce qu’un hashtag ? Comment créer un visuel pro ? Comment faire de sa page facebook une image de marque ? Que publier sur instagram ? Quelle est la fréquence de publication idéale sur Facebook Le site #WeAreSocializers répond à toutes ses questions et proposes à ses adhérents des formations leur permettant d’apprendre aux mieux les nouvelles technologies digitales.

« Nous vivons aujourd’hui dans un monde digital ou tout est numérique et avec des consommateurs digitalisés. Une technologie en chasse une autre, et l’omniprésence du digital dans notre quotidien nous a incité a lancé ce projet ». Affirme l’ex conseiller en charge de la modernisation de l’État auprès du ministre de la Fonction publique et de la réforme de l’État et le responsable du développement stratégique d’Elior.

« La digitalisation peut servir une entreprise à renforcer ses atouts et à être plus prêtes de ses clients et ses clients potentiels. Le but de ce projet et de former les novices ignorant l’univers digitale et les experts sur les nouvelles techniques digitales. ».

Ce projet vient en continuité de la journée atelier qu’Elior Group avait organisé le mois dernier et qui avait pour but de réunir des participants de tout âge et de leur apprendre quelques bonnes techniques leur facilitant l’utilisation des réseaux sociaux et des gadgets électroniques.

Aidant à la fois les convives du groupe et ses personnels, #WeAreSocializers peut toutefois contribuer à la bonne gestion de « bad buzz » et à la meilleure utilisation des réseaux sociaux pour mieux communiquer avec ses clients.